Rejoignez-nous et devenez membre!

Pourquoi adherer?

Au BIT, il revient à chacun de décider s’il veut ou non adhérer au Syndicat du personnel.  La présente notice explique pourquoi nous devrions tous en faire partie.

Comment adhérer?

Toute personne employée par le BIT peut devenir membre du Syndicat.  La durée ou le type de contrat n’a aucune importance et le Syndicat est ouvert à tous ceux qui travaillent au BIT, quels que soient leur grade et la catégorie à laquelle ils appartiennent.  Lorsqu’ils quittent le BIT, les membres du personnel peuvent demeurer membres du Syndicat en adhérant à la section des anciens fonctionnaires.

Combien cela coûte-t-il?

La cotisation est fixée à 4.5 pour mille du salaire (0,45%).  Aucune limite n’est fixée à la contribution que peuvent apporter les membres en temps et en idées.

Quels en sont les avantages?

Pleins évidemment!  C’est tout d’abord appartenir à une communauté solidaire, engagée pleinement à servir les objectifs essentiels de l’organisation.  C’est aussi avoir recours à titre individuel au service juridique du Syndicat si vous rencontrez un problème passager avec votre chef de service ou l’administration.  C’est participer à des réunions d’informations ou de formation pour mieux connaître vos droits et vos devoirs.  Ce que le Syndicat peut faire pour le personnel dépend dans une large mesure des efforts des membres eux-mêmes.  En tant que membre, il vous sera possible de participer à l’aménagement de votre milieu de travail et à l’amélioration de vos conditions d’emploi.  Une chose est certaine: en agissant ensemble au sein du Syndicat, on obtient des résultats bien supérieurs à ceux que l’on obtiendrait individuellement.

Quel est le poids du Syndicat du personnel au BIT?

Grâce à son incontestable représentativité (73% du personnel est syndiqué), et sa forte capacité de mobilisation, en novembre dernier, la moitié du personnel a manifesté son mécontentement et a obtenu qu’une médiation ait lieu pour que ses conditions d’emploi et de travail soient préservées), le Syndicat peut influer et influe effectivement sur les décisions prises au sujet des conditions de travail et d’emploi du personnel.  Cela se passe notamment dans le cadre d’organes paritaires comme le Comité de négociation paritaire (CNP) qui négocie les politiques, procédures et pratiques sur tout ce qui touche à nos termes et conditions de travail.  Le CNP a négocié sur des questions telles que: un système de règlement des différends, des procédures de classification des postes, des procédures de recrutement et de sélection, le développement des carrières et l’équilibre entre travail et vie privée (congé parental, salle d’allaitement, etc.).  Le Syndicat du personnel participe aussi activement dans les sessions paritaires de recommandations de promotions personnelles et de titularisation.

Vaut-il vraiment la peine d’adhérer au Syndicat?

Travaillant au sein du BIT, on ne devrait même pas se poser la question .  Il est vrai qu’au sein du système des Nations Unies, on aurait tendance à penser que tout est bien dans le meilleur des mondes.  Or nos conditions d’emploi, et plus particulièrement les salaires et les pensions, se sont dégradés ces dernières années.  Il faut une représentation du personnel forte ,active au siège et sur le terrain, non seulement au niveau de l’OIT mais aussi au niveau des fédérations de fonctionnaires internationaux – ne serait-ce que pour inverser cette tendance et défendre nos conditions d’emploi.  Par ailleurs, il convient de ne pas oublier que certains salaires au BIT, notamment ceux des fonctionnaires de la catégorie des services généraux qui travaillent dans les bureaux extérieurs, n’offrent qu’un faible niveau de vie.  Mais la rémunération n’est certainement pas le seul problème qui se pose.  En fait, le Syndicat consacre plus de la moitié de son temps et de son énergie à des questions qui ne sont pas liées, sinon indirectement, aux traitements et aux pensions, telles que la formation, la sécurité et l’hygiène du travail, les mouvements de personnel, le recrutement, les problèmes particuliers au personnel travaillant sur le terrain, la classification des postes, la politique de carrière, la sécurité de l’emploi, l’égalité de chances, la durée du travail et les problèmes qui concernent individuellement des fonctionnaires.  En étant membre du Syndicat, il vous sera possible de défendre tout ce qui, selon vous, a le plus d’importance.

Que se passe-t-il en cas de difficultés avec votre chef ou avec un collègue?

Les problèmes inter personnel ou de communication peuvent être souvent résolus en consultant un facilitateur ou le Médiateur.  Si cela ne suffit pas, ou si le litige est dû à un traitement injuste ou à une violation du Statut du personnel, prenez contact avec votre délégué de service ou avec le Comité du Syndicat.  Un membre du Comité du Syndicat vous conseillera sur la meilleure manière de procéder: par exemple, en vous conseillant sur vos droits ou obligations conformément au Statut du personnel; en intervenant en votre nom; en vous accompagnant lorsque vous discuterez du point litigieux avec votre chef; ou en vous aidant à rédiger une réclamation.  Le Syndicat assure une aide, notamment par l’intermédiaire de son Conseiller juridique, aux membres dans le processus, formel et informel, de résolution des conflits, même jusqu’au Tribunal administratif.

Comment s’informer d’avantage sur le Syndicat?

Pourquoi ne pas vous plonger dans la lecture du rapport que le Comité du Syndicat a présenté à la dernière Assemblée générale annuelle.  Vous pouvez vous le procurer auprès du Secrétariat, bureau 6-20, tél. 7956/57.  Pour vous informer sur les activités présentes reportez-vous au site Web du Syndicat, aux bulletins du Syndicat, à la publication trimestrielle du Magazine UNION et, si vous travaillez au siège, consultez le tableau d’affichage au niveau R2 (nord et sud).  Mieux encore, parlez à vos collègues qui sont ou qui ont été délégués de service ou membres du Comité du Syndicat, ils seront heureux de répondre à vos questions.  Si vous travaillez dans un bureau extérieur, n’hésitez pas à contacter le représentant local du Syndicat ou écrivez au Membre titulaire régional, ou directement au Président du Syndicat.

Comment participer aux activités du Syndicat?

Pour commencer, participez à nos réunions d’information.  Présentez-vous aux élections de délégués de service ou à celles du Comité du Syndicat, votre contribution peut se révéler plus utile et plus efficace que vous ne le pensez.  Et n’oubliez pas qu’il vous est toujours loisible de “relâcher la pression” en écrivant à UNION (c’est à vous de décider si vous voulez que votre nom soit mentionné ou non).

Si vous travaillez dans un bureau extérieur, renseignez-vous pour savoir s’il existe une section du Syndicat du personnel sur votre lieu d’affectation.  Que vous travailliez pour un bureau du BIT ou un projet de l’OIT, vous bénéficiez pour l’essentiel des mêmes avantages en tant que membre du Syndicat que le personnel du siège.  L’unique différence – mais elle est de taille – réside dans votre éloignement du centre de décisions au Bureau: c’est là une des raisons pour lesquelles le Syndicat a pris des dispositions particulières pour la représentation du personnel hors siège.

Nous espérons que la présente notice a su démontrer que le Syndicat du personnel a un rôle utile à jouer. N’oubliez pas que les améliorations acquises par l’intermédiaire du Syndicat bénéficient à l’ensemble du personnel.

Pour devenir membre, veuillez compléter un formulaire d’adhésion (disponible sur notre site internet) et le renvoyer au secrétariat du Syndicat (bureau 6-20). Si vous n’êtes pas encore convaincu, veuillez appelez le Président (tél. 7958) ou le secrétariat (tél. 7956/57).