Soutien au personnel du BIT pour la prévention et la résolution des conflits

Objectif: Accroître la transparence et la cohérence des procédures du Bureau, notamment en matière de recrutement et de sélection. Dans un contexte de réforme, la transparence est essentielle pour pouvoir gérer le stress, renforcer la confiance du personnel vis-à-vis des procédures et des pratiques du Bureau et minimiser les conflits en son sein.

Moyens d’action

• Des conseils juridiques sont fournis en permanence au Comité du Syndicat et aux membres du personnel à titre individuel, au Siège et sur le terrain, sur l’application et l’interprétation du Statut du personnel, des accords collectifs et de l’IGDS, ainsi que sur les politiques et procédures en vigueur. L’Unité continuera en particulier d’apporter son soutien juridique dans le cadre des négociations menées avec l’Administration afin de traiter des questions revêtant un intérêt particulier pour le personnel telles que la politique contractuelle, le recrutement et la sélection, l’examen de la classification des postes sur le terrain, les contrats précaires, la politique en matière de harcèlement, la durée du travail, les gratifications et la reconnaissance, et les relations professionnelles au sein du Bureau, etc.
• Une assistance technique dans le cadre des activités du Comité du Syndicat liées aux organes de résolution des conflits (médiateur, Groupe d’étude, JAAB et Tribunal administratif de l’OIT, etc.). Entre autres choses, l’Unité aidera le Comité du Syndicat à soumettre des plaintes sur les questions d’ordre institutionnel pour le compte du personnel, chaque fois que le Statut du personnel est violé et que le dialogue et les négociations n’ont pas permis de trouver de solution avec l’Administration. Elle continuera également de conseiller les employés, à titre individuel et sur demande, sur les options permettant de prévenir et de résoudre les conflits dans le cadre de situations individuelles.
• Des séances d’information sur les questions d’ordre juridique au Siège et sur le terrain.
• Préparer et soumettre au JNC des propositions visant à renforcer la bonne gouvernance, la transparence et la responsabilité de la gestion, en se fondant sur les meilleures pratiques en vigueur à l’intérieur du système des Nations Unies (par ex. publication de la liste des membres du personnel, réexamen des politiques en matière d’éthique et de dénonciation des abus, etc.).